test du samsung galaxy s4 mini

comme on peut le voir sur l’image affichée ci-dessous, on pourrait presque croire qu’il s’agit du Galaxy S4, mais non.Sur la face avant du mobile, on peut apercevoir l’écran Super AMOLED de 4,3 pouces en définition qHD (540 x 960 pixels), ainsi que sa caméra frontale, son capteur de proximité et de luminosité.

android-galaxy-s4-mini-prise-en-main-1

La prise en main est également très bonne, le terminal ne glisse pas et est même plutôt confortable en main.Sur son flanc gauche, on retrouve ce cerclage en métal qui entoure l’intégralité du mobile, mais aussi ses touches de volume (+/-).

android-galaxy-s4-mini-prise-en-main-2

En pied de produit, se trouve une entrée micro-USB destinée aux transferts de données et à la recharge du mobile, ainsi qu’un microphone pour les appels, la reconnaissance vocale et compagnie.

00

Sur son flanc droit, le cercle métallisé en plastique poursuit son chemin où se fond la touche Power (arrêt/allumage).

android-galaxy-s4-mini-prise-en-main-2

À sa tête, une entrée micro jack audio de 3,5 mm fait office de présence avec l’infrarouge qui est capable de faire office de télécommande.00

Sur la façade arrière, on y retrouve une caméra de 8 mégapixels, capable de réaliser des photos en 3264 x 2448 pixels et des vidéos en 1920 x 1080 pixels, avec un flash LED.

android-galaxy-s4-mini-prise-en-main-8

La coque dorsale en plastique est de qualité identique à celle du Galaxy S4 original, mais aussi très flexible, ce qui ne fait qu’en améliorer la robustesse. Une fois le mobile ouvert, on a enfin la confirmation que le mobile dispose d’une batterie amovible de 1900 mAh, mais pas que !

22

Effectivement, l’autre point fort se dévoile dans la possibilité de mettre une carte microSD, et ainsi étendre la mémoire. Quant à l’autre port, on reste sur du micro-SIM standard comme sur le Galaxy S4.

La conception externe et interne du Galaxy S4 mini demeure très correcte, même si beaucoup critiqueront le choix d’un plastique brillant par le constructeur. Le Samsung Galaxy S4 mini est doté d’un écran Super AMOLED de 4,3 pouces qHD, c’est à dire de 540 x 960 pixels, soit un peu moins qu’un HTC One mini, lui même équipé d’une dalle Super LCD 2 de 4,3 pouces pour une définition HD (720 x 1280 pixels). La différence saute aux yeux, pour peu que l’on ait utilisé les deux smartphones ou qu’on les place côte à côte. Si l’on se contente du S4 mini, l’usage n’en est pas désagréable (on n’ira pas jusqu’à prétendre « voir les pixels ») mais on perçoit une précision moindre, restant assez confortable à l’usage. Les chiffres parlent d’eux-mêmes en termes de résolution : 256 ppp/ppi pour le Galaxy S4 mini contre 342 ppp chez le One mini.

Pour continuer sur les angles de vision, l’écran S-AMOLED du Samsung Galaxy S4 mini répond présent. Que ce soit penché à la verticale, de côté, ou à l’horizontale, les angles de vision demeurent très satisfaisant dans tous les cas.

Comme sur le Galaxy S4, le Galaxy S4 mini propose toute la suite d’applications Samsung (S Planner, l’Enregistreur vocal, ChatON, Samsung Apps, Samsung Hub, WatchON, Lecteur Vidéo, S Voice, S Translator, S Memo, Radio FM, Group Play, Samsung Link) avec l’intégralité de ses widgets et options. En plus de cela, on a également droit au menu « Paramètres » entièrement modifié qui est divisé en quatre onglets bien distincts : « Connexions », « Mon appareil », « Comptes » et « Plus ». Globalement, le Galaxy S4 mini est relativement bien optimisé et les ralentissements sont assez rares, sauf dans les tâches qui réclament beaucoup de ressources.

À présent, nous pouvons continuer sur l’application Téléphone, qui n’est autre que celle de l’interface TouchWiz Nature UX 2.0. Et même si l’application est très fonctionnelle, je reprocherais bien à Samsung un grand manque d’ergonomie sur l’absence du swipe entre les fenêtres, qui est pourtant présent en natif chez Google.

Que ce soit au téléphone ou en Internet mobile, l’accroche reste tout de même très bonne, même si je reprocherai à Free Mobile de ne pas être parfait sur ce point, mais ce n’est pas la faute de Samsung après tout ! Quoi qu’il en soit, il n’y a aucun grésillement, aucune coupure et la qualité vocale est globalement bonne dans les deux sens.

Pour suivre sur la synchronisation GPS, elle est très bonne… la fixation se fait très rapidement sur Google Maps, pratiquement aussi vite qu’un Galaxy S4. La seconde image de GPS Data est une sorte de benchmark pour les GPS, qui est capable de donner la distance la plus proche localisée (ici 5 mètres) et le nombre de satellites (ici de 12/17 synchronisés).

Maintenant, nous allons ensemble découvrir ce que peut nous offrir cet appareil photo dorsal, et je peux d’ores et déjà vous dire que l’on est très loin de ce qu’a installé Samsung dans son Galaxy S4, même si elle reste quant même très acceptable et à peu près équivalente à ce que nous propose HTC dans son One mini (également milieu de gamme).

Ce n’est pas une comparaison, mais seulement à titre de différence :

  • le Samsung Galaxy S4 mini propose une caméra de 8 millions de pixels, 3264 x 2448 pixels
  • le HTC One mini embarque une caméra UltraPixel de 4  millions de pixels, 2688 x 1520 pixels

Évidemment, la différence de résolution ne veut pas absolument rien dire, étant donné que cela dépend de la qualité des pixels de la caméra d’un mobile à l’autre. Quoi qu’il en soit, nous avons réalisé une série de photos que vous allez pouvoir découvrir ci-dessous. Nous avons fait plusieurs essais, afin que l’on obtienne les photos les plus belles au possible

 

 

Advertisements
Standard

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s